<

asimis alexiou

IMG_2037.JPG

à travers l’image de cette rose rouge face à ce visage de barbelés, asimis alexiou met en avant l’idée que la folie de l'homme moderne a une origine consumériste : il veut à la fois consommer et être consommé. sur les réseaux sociaux, se sentant convoité, il se voit devenir un héros.

 

dans cette série “where is our hero?”, l’artiste met en scène les douze travaux d’hercule. il explore la façon dont les sociétés modernes construisent cette image du héros alors qu'elles reproduisent son contraire.

 

originaire de grèce, asimis alexiou s’est formé aux arts visuels à la athens school of fine art, à la performance au royal college of art de londres. il explore des sujets relatifs aux droits des êtres humains ou aux conceptions de notre société, sur un ton sarcastique presque tragicomique. son travail a déjà été exposé à londres, budapest, athènes, genève, paris et lyon. l’artiste reçoit en 2015 une distinction de l’unicef pour sa performance vidéo engagée “don’t speak, eat”.