<​

c+s

né en 1976, c+s nourrit depuis toujours une passion pour le dessin et l’art pictural : « tout petit déjà, j’étais toujours en train de dessiner. l’intérêt pour les timbres est venu ensuite. » il est fortement inspiré par des artistes tels que marc chagall ou vincent van gogh, dont il a gardé le goût marqué pour la couleur. la découverte d’œuvres de street art lors de son arrivée à paris au début des années 2000 l’ouvre à d’autres formes d’expression plus contemporaines. ayant pratiqué de nombreuses techniques (aquarelle, huile, carnet de voyage, collage...), il découvre le pochoir en 2017 et franchit le cap d’afficher ses « beautés timbrées » dans la rue début 2018. 

les femmes de c+s sont libres et indépendantes, à l’image du symbole de marianne sur les timbres collés en arrière plan tel un patchwork tout en nuances de rouge. comme l’explique lui même c+s, « chaque œuvre regroupe une centaine de timbres, qui ont voyagé dans le temps et l’espace avant d’être utilisés pour mon collage. chacun est porteur d’un fragment d’histoire : il a servi à poster une lettre d’amour, une facture, un faire-part de naissance... c’est un véritable instantané de vie ».