<​

paul lemaire

né en 1991, paul lemaire s’initie à la photographie au contact de son père qui est journaliste. avec son appareil photo toujours à portée de main, il photographie le monde qui l’entoure de manière frénétique. une rencontre est décisive pour sa carrière: jacob aue sobol, un photographe et photojournaliste danois dont il croise la route alors qu’il était mannequin. cette influence se ressent à travers ses noirs et blancs très contrastés qui dictent encore aujourd’hui l’esthétique de son oeuvre.

 

ses photographies en plan rapproché, prises en intérieur, dévoilent un fort intérêt pour le quotidien, dans sa simplicité et sa force. ses contrastes, qui en apparence ne font pas de cadeau, servent le propos de l'artiste pour dire son intense attachement aux choses et aux gens qu'il aime tels qu'ils sont ... "love more" nous suggèrent les mains tatouées de paul lemaire ... et dans ce silence contrasté, le végétal se fait témoin de notre existence. c’est pour cela qu’il photographie des fleurs, car elles sont là, autour de nous, partout, et notamment lors de jeunes pousses by quand les fleurs nous sauvent.