<​

raf reyes

né en 1998 à paris, raf reyes travaille aujourd’hui entre paris et londres, où il étudie au royal college of art. en 2018, il a présenté sa première exposition collective intitulée « métamorphoses » à la galerie gismondi à paris, suivie, en 2019, par une exposition collective intitulée "symbioses", pour laquelle il présente une douzaine d'oeuvres, toutes "sold out" à l'issue des 4 jours d'exposition. son travail a été présenté lors des deux précédentes éditions de quand les fleurs nous sauvent.

 

raf reyes entremêle divers médiums et supports variés: photographies et toiles de maîtres anciens, rehaussées de typographies, imprimées sur aluminium ou encore sur textile. cet artiste survolté oscille entre une esthétique cumulative, construite à partir de plusieurs signes polyphones qu’il revient à chacun de déchiffrer, et une esthétique plus contemplative et dépouillée. sa réinterprétation de « la vierge à la chaise de raphaël » avec des tags et de multiples incrustations résolument contemporaines s'amuse à redonner un sens iconoclaste et rafraîchi à la scène, tandis que son miroir, désertique et déserté, appelle à l'aide sur un thème très cher à l'artiste, celui de la construction d'un monde meilleur. pour "jeunes pousses", raf reyes présente aussi sa gamme "artwear" développée sous le label "veryrare", oeuvres  textiles foisonnantes sur des tee-shirts en séries limitées de 21 pièces.