<

florence grundeler

tristan hollingsworth.png

rare est la figuration dans le travail de florence grundeler, mais ici au détour d’un fil brodé, naît une rose noire sur fond clair, fragile et rigide à la fois, qui se détache sur un fond dactylographié duquel on peut déchiffrer « merci pour les roses, merci pour les épines » … en résonance donc au titre de l’exposition. l’artiste explore la notion de passage, « l’expression du vacillement de l’être », selon ses termes. son idée est que tout n’est qu’éphémère, en évolution. c’est ce mouvement qu’elle tente de saisir par sa confrontation à différents supports et matières.

florence grundeler est une artiste plasticienne française, née à paris en 1968. après des études de chinois, elle initie différents voyages dans cette quête de nouvelles formes d'expression et de matériaux : chine, brésil, russie, argentine. elle vit et travaille aujourd’hui près d'uzès (dans le gard).