<

victor garel

tristan hollingsworth.png

“les larmes méritent bien que la rose soit belle” et on veut bien le croire. tel est le titre de cette toile de victor garel, scène quotidienne d’une intimité empreinte d’une “douce mélancolie” selon ses propres termes. doute et stupeur cohabitent dans ses scènes habitées de corps sombres où s’entrechoquent calme et tempête.

ses peintures sont le produit d’un cheminement : une émotion, une phrase, une posture vont l’inspirer. s’en suivent des croquis et lectures sur le sujet avant de peindre le motif.

né en 2000, victor garel est un artiste français autodidacte qui vit aujourd’hui à paris. en parallèle de ses études en droit puis en histoire de l’art, victor garel ne cesse de produire.